Anita Voloir

Mon coup d'coeur du jour

Jean-Louis-Thibaut Mon coup d'coeur

Jean-Louis Thibaut, un hyper réalisme confondant

 

 

Foin des superlatifs ! Mais quand même : qui n’a pas été subjugué par les aquarelles, parfois proches du trompe-l’œil de Jean-Louis Thibaut et par son incroyable exigence des détails ? A se demander s’il ne pourrait pas assister un ophtalmo tant sa vision s’exerce à découvrir tel détail à côté duquel 9 personnes sur 10 seraient passées.

A cet égard on ne sera pas autrement surpris d’apprendre que Jacques Poirier, virtuose de l’hyper réalisme qu’il a connu, fut l’un de ses mentors.

Jean-Louis-Thibaut Et n’est-on pas non plus étonné de sa virtuosité à capter les émotions de visages dans l’expression de leur tragédie u de leur bonheur.

« Je ne suis pas un funambule de l’aquarelle. Peindre sur le motif ou à partir de l’une de mes nombreuses photos exige une totale imprégnation du sujet, une sorte d’osmose que  d’aucuns appellent un supplément d’âme…dont je leur laisse la paternité ! » précise Jean-Louis Thibaut, ajoutant amusé, « et combien de visiteurs de mes expos sont confondus par ce qu’ils voient et sont prompts à parler de belles photos quand il s’agit d’une aquarelle ou d’un pastel sec ».

Discret non sans une pointe d’humour et peu disert sauf à parler, inépuisable, des lumières, de Ses lumières qui envahissent son atelier dominant le port de Honfleur qu’il photographie dans chacune de ses réalités tel un décor édénique pour en prolonger le meilleur de ses émotions sur ses tableaux.

Jean-Louis Thibaut (il nous le pardonnera) est bien un sacré magicien ou pour le moins un virtuose de l’émotion picturale.

Propos recueillis par